Top 5 des choses à faire avant de choisir son avocat

image

On a tendance à ne pas y penser lorsque tout va bien dans notre vie, mais on peut avoir besoin d’un avocat à tout moment, que ce soit en matière de conseil ou de défense. Lorsque le moment arrive, il faut être prêt afin de ne pas perdre de temps. Mon-Avocat.fr vous dit tout ce qui est important à savoir avant de faire appel à un auxiliaire de justice.

1.Définir le domaine d’intervention de l’avocat

“J’ai un problème juridique, j’ai besoin d’un avocat” : c’est bien, on y est presque. Maintenant, il s’agit de mettre un nom sur le problème et savoir de quoi on parle. Est-ce qu’il s’agit d’un problème relevant du droit de la famille, du droit du travail peut-être ? Un avocat en droit public ne va pas pouvoir vous aider si vous êtes en pleine procédure de divorce par exemple.

Pour vous aider à qualifier votre problème juridique, on vous a préparé un petit récapitulatif des différents domaines d’intervention d’un avocat  et de ce qu’ils recouvrent, n’hésitez pas à l’utiliser !

2. Se renseigner sur l’aide juridictionnelle

A moins de s’appeler Crésus, on fait tous attention à ce qu’il nous reste sur notre compte en banque en fin de mois. Et, mine de rien, faire appel à un avocat peut coûter cher. Renseignez-vous : vous êtes peut-être éligible à l’aide juridictionnelle qui est une prise en charge totale ou partielle des honoraires d’un avocat par l’Etat. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à trouver un avocat qui accepte également l’aide juridictionnelle et hop, c’est réglé.

3. Essayer de comprendre comment fonctionnent les honoraires

Pas d’aide juridictionnelle ? On passe au plan B et surtout, on passe à la caisse. Les honoraires d’un avocat peuvent prendre la forme de forfait selon la complexité de l’affaire ou peuvent aussi être exprimés sous forme de taux horaire. Chez certains, la première consultation est gratuite en cas d’ouverture de dossier. Et n’oublions pas que le taux horaire est souvent stipulé hors taxe. Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le/la seul(e) à ne pas y comprendre grand chose au début. Votre avocat vous donnera une idée plus précise de ses honoraires lors de votre prise de rendez-vous.

4. Definir un périmètre de recherche

“Avocat pas cher, exerce au barreau de Marseille”. Alors oui, il fait beau à Marseille, mais si vous habitez à Lille par exemple, n’est-ce pas mieux de pouvoir consulter votre avocat directement à son cabinet ? Vous pouvez faire appel à un avocat qui exerce dans un barreau qui ne relève pas de la ville où vous habitez, mais il est toujours plus simple de choisir un avocat proche de vous. Renseignez-vous sur l’accessibilité du cabinet avant de prendre rendez-vous, cela vous fera gagner du temps !

5. Vous avez tous ces éléments en tête ? C’est parti !

Vous avez défini votre besoin et votre périmètre de recherche ? Les honoraires et l’aide juridictionnelle n’ont plus de secrets pour vous ? Vous avez fait le plus dur ! Rendez-vous sur Mon-Avocat.fr, sélectionnez un domaine d’intervention ainsi qu’un lieu et choisissez l’avocat à même de répondre à votre besoin.

Ces critères objectifs sont importants, mais n’oublions pas que le choix d’un avocat revêt également une part de subjectivité : il faut pouvoir établir une relation de confiance avec le professionnel du droit, et vous êtes le seul à savoir ce qui vous correspond réellement. On vous recommande juste de faire l’impasse sur Saul Goodman, conseil d’ami…