Transformer sa stratégie de ressources humaines pour accompagner sa croissance

vivastreet-rh-recrutement

Pour toutes les entreprises du numérique, quand il faut soutenir une croissance forte et rapide, une transformation de la stratégie en ressources humaines est indispensable. Dans le but d’accompagner la montée en charge de ses activités, Vivastreet, n°2 des sites de petites annonces gratuites en France, a dû effectuer ses changements à tous les niveaux : recrutement à la sortie de l’université, rationalisation des processus d’embauche et formation en continue.

Pendant près de dix ans Vivastreet a fonctionné comme une start-up : une équipe jeune dont les dirigeants laissaient beaucoup de place à l’intuition et à la confiance dans le recrutement et le management des collaborateurs. Mais en 2016, lorsque la société a lancé son nouveau plan stratégique, qui prévoit l’ouverture du site dans 40 nouveaux pays d’ici la fin de l’année 2021 (le site est déjà présent dans 13 pays), elle a dû tout transformer pour préserver son développement.

Mise en place d’un internship program

La compétition est rude entre les acteurs du Web pour attirer les meilleurs salariés. Sans la manne financière des GAFA ni leur réputation, il est difficile pour les plus petites structures d’attirer les meilleurs salariés. C’est pour cela que Vivastreet a mis en place un internship program en se rendant directement dans les universités et les écoles afin de séduire, de former et de responsabiliser ses futurs collaborateurs.

« Aujourd’hui, il faut comprendre que ceux qui vont obtenir leur diplôme ne recherchent plus un simple job. Ils recherchent véritablement une expérience, à travers laquelle ils vont pouvoir s’épanouir, continuer à apprendre et gagner en responsabilité. Chez Vivastreet c’est exactement ce que nous leur offrons. » explique Cédric Brochier, Directeur Général de Vivastreet.

Recruter un salarié par semaine

Au cours de l’année 2016, pour soutenir cette croissance, Vivastreet a dû recruter quasiment un nouveau collaborateur par semaine. Un travail de fond a dû être entrepris afin de capter les meilleurs éléments et les plus enclins à s’intégrer à la culture de l’entreprise. Pour se faire, l’entreprise a mis en place des grilles d’évaluations, ainsi que différents niveaux d’entretiens pour chaque futur collaborateur, ce qui implique également de former les managers opérationnels qui doivent les recruter. Enfin pour finaliser leur recrutement, une véritable phase d’intégration de deux semaines a été mise en place pour chaque nouvel entrant. La visite des différents services de la société et les entretiens individuels avec les dirigeants et managers permettent au nouvel arrivant de mieux percevoir le sens et la valeur de son travail tout en facilitant son intégration.

La formation continue au cœur du management

Une fois que les nouveaux collaborateurs sont recrutés et intégrés, il est indispensable pour une entreprise de les fidéliser. Pour cela, le n°2 des sites de petites annonces gratuites en France a mis en place des programmes de formations afin d’améliorer la culture, la cohésion et assouvir la soif de développement personnelle de ses collaborateurs.

Par exemple, avec la mise en place de son programme « Rising Stars », la société repère et forme ses recrues les plus prometteuses au métier de Manager avant même qu’elles ne soient promues. Le groupe encourage également le partage des connaissances entre salariés par l’intermédiaire de son Academy. Depuis juillet 2016, 8 salariés « professeurs » dispensent à leurs collègues des cours afin qu’ils apprennent à se servir de Photoshop, de Google Analytics ou coder en HTML.

Selon Cédric Brochier, Directeur Général de Vivastreet, toutes ces transformations ont été positives : « Nous avons beaucoup d’ambition pour notre groupe. Notre croissance nous oblige à nous remettre en question tous les jours. L’arrivée massive de nouveaux collaborateurs aux compétences variées nous a permis de faire des transformations extrêmement bénéfiques pour l’entreprise. Résultat : Vivastreet a réussi sa mutation en passant d’une start-up à une entreprise de taille intermédiaire tout en gardant « l’esprit start-up » et notre turn-over est extrêmement faible. »

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter.