Enquête emploi: La valeur ajoutée du CV anonyme ne fait pas l’unanimité

Blog-post-130615

Pas de photo, pas de sexe, pas d’âge : ces informations non renseignées permettent aux candidats d’être tous sur un même pied d’égalité face au recruteur. Mais aujourd’hui, le CV anonyme semble s’essouffler et avoir atteint ses propres limites. Les résultats du sondage mené par Vivastreet.com, vont dans ce sens. A la question posée « Pensez-vous que le CV anonyme vous permettrait de trouver plus facilement un emploi ? », 3/4 des personnes interrogées ont répondu par la négative.

Julien André, Directeur Emploi chez Vivastreet.com commente : « Comme on l’entend souvent, le CV anonyme est une « fausse bonne idée ». Il ne résout pas les problèmes de discrimination et complexifie les processus de recrutement. Il engendre une perte de temps et d’argent pour le recruteur, comme pour le candidat, et son efficacité est loin d’être avérée. Dans un monde hyper-connecté, l’accès et le partage d’informations sont simples, et le CV anonyme n’a désormais plus sa place. A noter aussi, que la plupart des candidats passent par leur propre réseau pour trouver un emploi, l’anonymat partiel n’existe donc plus. »

La généralisation du CV anonyme n’aura finalement pas lieu ; l’Assemblée Nationale ayant en effet supprimé son caractère obligatoire. Pour pallier à la discrimination, les actions et réflexions se multiplient. Mais, comme le souligne Julien André : « L’heure n’est plus à l’anonymat des candidats mais bel et bien à la sensibilisation des structures pour éradiquer définitivement la discrimination à l’embauche. »

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter.