Jobs d’été 2015: La saison est ouverte !

Blog-post-190615

Ils parlent de nous: Rebondir, le magazine de l’emploi, a recontré le directeur emploi de Vivastreet, Julien André. Il donne ses conseils pour bien préparer sa recherche de job d’été.

Entre vouloir un job d’été et être choisi à l’issue d’un entretien de recrutement, la route est parfois longue. Voici les conseils de Julien André, directeur emploi chez Vivastreet.com, pour trouver la place qui vous convient.

Hôtellerie-restauration, campings, musées, croisières, animation : de juin à septembre les entreprises recrutent pour pallier les congés de leurs salariés.Nous sommes au printemps, et la course poursuite entre jeunes est engagée pour trouver une activité salariale et une première expérience professionnelle. Ce ne sont pas là leurs seules motivations : financer des études, un projet ou des vacances, le job d’été constitue un pas vers l’autonomie financière. Cependant, dans cette « jungle printanière » de l’emploi, il est bien difficile de se démarquer et d’intégrer un processus de recrutement. Mieux vaut donc être conscient des difficultés, bien préparé, réaliste et motivé.

SOYEZ EFFICACE: LISTEZ VOS COMPÉTENCES

Connaître ses qualités, besoins et attentes permet de cibler sa recherche et de postuler intelligemment. En premier lieu, il faut déterminer ce que vous souhaitez : un travail en extérieur ou intérieur? En contact ou indépendant? Auprès de jeunes ou d’adultes? De jour ou de nuit? Pratiquer une langue étrangère ou encore une activité physique? Pensez aussi à identifier votre « petit plus » à vous, qui plaira aux structures demandeuses et permettra aussi de faire la différence.

PENSEZ ÉCONOMIES ET LOGISTIQUE

Le salaire minimum d’un job d’été est de 1 393,82 euros bruts par mois. Aussi, pour finir avec quelques économies, mieux vaut éviter toutes dépenses inutiles et superflues (loyer, essence, voiture). Qu’il s’agisse d’un poste en France ou à l’étranger, abordez rapidement la question de l’hébergement. Il est en effet plus simple de privilégier une ville où il sera facile et peu onéreux de se loger, tout en explorant toutes les possibilités : parents, amis, auberge de jeunesse, camping.

SOYEZ MALIN: UTILISEZ TOUS VOS RÉSEAUX

Il faut en être conscient, le job d’été idéal est rare, très convoité et difficile d’accès. Mieux vaut donc commencer par se rapprocher de son réseau: amis et famille, entreprises et commerces de proximité. Faire parler de soi et utiliser le bouche à oreille pour être contacté est un facteur de succès. Les plateformes Web dédiées sont également un très bon moyen pour dénicher « le bon plan ». « Le job d’été idéal est rare, très convoité et difficile d’accès, »

TRAVAILLEZ BIEN: SOIGNEZ CV ET LETTRE DE MOTIVATION

Un Job = un CV. Ne faites pas de CV et lettre demotivation type. Le recruteur doit se sentir valorisé. Qu’importe le secteur recherché, il faut toujours s’adresser à son interlocuteur de manière singulière, que ce soit par e-mail, téléphone ou en face à face.

DÉMARQUEZ-VOUS: FAVORISEZ LE PORTE À PORTE

D’une manière générale, les recruteurs apprécient cette démarche qui permet aussi de se détacher des autres candidats. Préparer son discours, un CV et se présenter dans les locaux est une première prise de contact à succès. Elle rassure quant à la motivation du candidat et permet au décideur de se projeter. La recherche d’un job d’été est un rendez-vous annuel chronophage qu’il est possible d’éviter. En anticipant, en prenant le temps de bien se préparer, et en faisant correctement son travail cette année, vous pourrez être rappelé l’an prochain. Donc objectif Job d’été 2015: fidéliser !

Bonne recherche !

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter.