Fête des voisins : seulement 16% des Français comptent y participer

blog - fête des voisins

La Fête des voisins aura lieu cette année le vendredi 25 mai. De même que les années précédentes, cette 19ème édition aura pour principal objectif de favoriser les échanges et créer des liens sociaux entre les habitants d’un même immeuble ou d’un même quartier. Vivastreet, n°2 des sites de petites annonces en ligne, a interrogé ses utilisateurs et a constaté un engouement limité pour cet événement puisque 84% ne comptent pas y participer .

Au delà de simples mondanités, la Fête des voisins est avant tout une occasion de nouer des liens avec son voisinage voire, pour certaines personnes, de rompre avec la solitude.

Une dimension sociale symbolique …

Lancée en 1999 par un habitant du 17ème arrondissement de Paris, la Fête des voisins a aujourd’hui dépassé les frontières puisqu’en 2017, environ 30 millions de personnes y ont participé.

Aujourd’hui la Fête des voisins a une portée essentiellement symbolique. En incitant les gens à se rencontrer et se parler, elle facilite les échanges tout au long de l’année. Elle favorise ainsi la solidarité et permet de resserrer les liens sociaux entre les habitants et les générations et de rompre l’anonymat voire la solitude. Elle peut enfin créer un sentiment d’appartenance au quartier.

Alors que ce type d’événement pourrait être un frein à l’individualisme croissant au sein de notre société, la Fête des voisins bénéficie cependant d’un succès limité.

… pour un engouement limité

Seuls 16% des utilisateurs de Vivastreet comptent participer à la Fête des voisins, soit 6 points de moins que l’année dernière. Cela pourrait s’expliquer par le fait que les liens sociaux entre habitants sont de plus en plus rares voire de plus en plus tendus. Selon un sondage Vivastreet, 13% des sondés avouent ne pas tellement aimer leurs voisins, 44% réduisent leurs relations à un simple bonjour, 28% s’apprécient et se connaissent et 15% des sondés se disent proches de leurs voisins.

15

Si l’intérêt des Français pour la Fête des voisins est limité, c’est aussi parce qu’au quotidien, beaucoup avouent ne pas vouloir créer de liens avec leurs voisins de peur de voir leurs relations se détériorer. D’année en année, la Fête des voisins prouve cependant que tout le monde a à gagner dans l’échange et l’ouverture d’esprit.