Comment rédiger son CV pour mettre toutes les chances de son côté ?

CV recrutement

La concurrence entre candidats devient de plus en plus forte en France avec une seule offre pour 2,6 chômeurs. La première étape pour se démarquer des autres ? Le CV.

 

En effet, le recruteur se fera une image de vous en fonction de votre CV. Il faut le rédiger en suivant certaines étapes, voici le guide pour décrocher un entretien d’embauche.

 

Les 5 parties indispensables :                                                 

  • Les coordonnées
  • Les expériences professionnelles
  • Les formations
  • Les compétences
  • Les centres d’intérêt

 

Commencez par indiquer vos coordonnées (nom et prénom, âge, ville de résidence, numéro de téléphone, adresse email) pour que le recruteur puisse vous identifier et vous contacter.

Ajoutez également une petite biographie en 2 lignes mentionnant votre parcours et expliquant ce que vous recherchez.

 

En ce qui concerne les deux parties suivantes, il est possible de les inverser. En effet, le CV d’un étudiant ne sera pas le même que le CV d’une personne ayant de nombreuses années d’expérience derrière elle.

Si vous êtes encore étudiant, il est plus logique de commencer par la section « Formation » car c’est ce qui vous caractérise le mieux. En indiquant en gras le nom exact de vos écoles, puis les diplômes obtenus/visés et les dates d’étude dans chaque établissement, le recruteur aura toutes les informations sur votre parcours scolaire et sur votre niveau d’étude. Si vous avez obtenu des diplômes avec mentions, écrivez-le !

 

Ensuite, la partie « Expériences professionnelles » doit être très précise. Indiquez l’intitulé exact de votre poste, le nom de l’entreprise, la ville, les dates, vos missions et vos réalisations. Utilisez des mots-clés pour attirer l’œil du recruteur, mais aussi car certains recruteurs ont à leurs dispositions des « robots » qui présélectionnent les candidats. Soyez malin en reprenant quelques mots-clés présents dans l’offre d’emploi à laquelle vous postulez.

 

Divisez la partie « Compétences » en deux sous-parties : langues et informatique.

Informez le recruteur des langues que vous maitrisez avec, pour chaque langue, votre niveau (langue maternelle, bilingue, intermédiaire, débutant). Ne mentez surtout pas sur ce point car le recruteur a la possibilité de vous « tester » lors de l’entretien. Puis, indiquez vos connaissances en informatique (Internet, réseaux sociaux, Photoshop, Pack Office). Essayez également de reprendre certaines compétences mentionnées dans l’annonce, si vous les possédez bien sûr.

 

Last but not least, comme le diraient les anglophones, la partie « Centres d’intérêt » a toute son importance !  Mentionnez vos passions et les activités que vous effectuez en dehors du travail/école. Cela permettra au recruteur de mieux vous connaitre, et de se faire une idée des traits de personnalité que vous avez. Par exemple en pratiquant un sport en groupe, il y a de fortes chances que vous ayez l’esprit d’équipe. Enfin, si vous faites du volontariat ou que vous êtes membre d’une association, n’oubliez pas de l’indiquer dans cette rubrique ! Cet aspect prouvera au recruteur que vous n’avez pas peur de vous impliquer dans des projets et que vous êtes généreux. La personnalité du candidat fait souvent la différence.

 

Pour ce qui est de la mise en forme de votre CV, vous avez plusieurs possibilités. Bien sûr, cela dépendra de l’entreprise dans laquelle vous postulez car chaque secteur d’activité a ses propres « codes ». Ainsi, pour un emploi en banque, privilégiez le côté sobre, formel, classique. Pour un emploi plus créatif comme le marketing ou la communication, il est recommandé de faire un CV plus original pour sortir du lot. Dernière chose : pour postuler à l’étranger, informez-vous des règles de mise en forme du CV spécifiques au pays concerné.

 

Articles rédigé par notre partenaire Adzuna, moteur de recherches d’offres d’emploi en France.

Retrouvez-nous sur Facebook et Twitter.